Menu

EcoTrail


6:30 le réveil sonne (petit rappel, on vient de changer d'heure donc dans ma tête et dans mon corps il est 5h30 : dur dur)
7:10 Après un pti déj et habillage, décollage direction Lagny
Après avoir récupérer le reste du groupe, nous voici en route pour le Troca où nous déposerons la voiture. Celle-ci garée, nous nous engouffrons dans le métro où je dévore ma 1/2 portion de gatosport (partagé avec Peggy qui a le ventre vide). Le métro se remplit de trailers à mesure des stations (tous avec la même tête fatiguée que nous).
9:05 le parc de St Cloud est en vue, la météo est encore un peu fraîche mais le temps est magnifique, ça promet d'être une superbe matinée !
Après avoir récupéré Willy, nous nous approchons de la ligne de départ. L'organisation nous a prévu un petit échauffement de groupe durant l'attente. Le départ s'effectue par vagues d'environ 200 personnes, nous attendons donc notre tour patiemment et dans la bonne humeur.
Quelle joie de ne pas avoir cette boule au ventre. Une course sans stress, sans aucune pression, bref : que du bonheur !
10:08 C'est parti pour nous !!!!

Après quelques centaines de mètres nous voici face à la première des moults difficultés du parcours : des escaliers en pierre puis une toute petite côte entre les arbres où la course est impossible tellement c'est pentu ! Ensuite, un très (trop ?) long faux plat montant sur l'herbe. Pas habituées, mes chevilles bougent un peu trop à mon goût, je bascule sur le côté "chemin" qui est plus stabilisé. Nous nous enfonçons dans la forêt. les côtes se succèdent et le terrain est vraiment accidenté. L'épreuve n'étant pas chronométrée, nous décidons avec Peggy que c'est elle qui mènerait la danse. Elle le fera divinement bien même à marcher dans les parties les plus difficiles (elle marche aussi vite que je trottine : binôme parfait !).

Le ravitaillement du 8e est en vue, elle prend du chocolat (gourmande), moi 2 quartiers d'orange et zou, on repart (pas besoin d'eau, nous avons les camelbak).

Le 9e km et LA descente qui nous fera quitter le parc de St Cloud et regagner la rive gauche de la Seine.

2e et dernière partie : les 9 km de quais de Seine. Le dénivelé est nul et les runners récupèrent, les remarques et autres plaisanteries commencent à apparaitre entre les différents binômes, l'ambiance se réchauffe (et la température aussi). Les péniches le long du fleuve font rêver! Peggy, quant à elle, le bitume et le plat, elle n'aime pas et commence à hyper ventiler. Solution improbable : accroche toi au sac ! Ca marche !! ça lui permet de récupérer et elle n'est pas assez lente pour être une réelle gêne pour moi. On garde le rythme. Elle s'est fixée <2h (avec une jolie récompense en cas de réussite) et on est sur une moyenne d'environ 10km/h du coup c'est TRES jouable même si elle est peu confiante, moi j'y crois.
La circulation n'est pas arrêtée du coup dès que possible le parcours passe par les différents ponts de Paris (donc encore des escaliers !!!).
Allez, encore un peu de courage et voici la mini statue de la liberté puis la Tour Eiffel càd l'arrivée. 18km parcourus en 1h50.

< 2h : pari réussi ! Peggy a le droit à sa montre gps ou son cardio

L'histoire retiendra quand même que nous franchissons la ligne d'arrivée avant le 2e binôme BdF Marne à savoir Jérôme et Willy !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire