Menu

10km l'Equipe 2014

15/06/2014 : 10km l'Equipe


Après quelques jours de vacances au ski (13-20/04), c'est reparti pour une nouvelle prépa : celle des 10km l'Equipe. Mon meilleur temps sur 10k est 51'32" et date d'octobre 2013. Durant la préparation, j'ai traîné une vilaine contracture au mollet gauche qui l'a pas mal avortée du coup l'objectif des 50' doit être revu. Je partirai donc avec le meneur des 51' et aviserai au 9e km.

C'est avec une certaine émotion que je vais faire cette course car elle fête ma 1ère année de running.

Le soleil se lève sur une très belle (chaude) journée. Comme à mon habitude, je n'ai que peu dormi pour cause de stress mais le réveil est bon. Pour cette épreuve, j'ai fait le choix de ne prendre ni malto ni gatosport en me disant que pour un 10k ce n'était pas nécessaire.

Je me rends en métro sur la place de la République. Il est tôt mais il y a déjà foule. Après avoir déposé mon sac aux consignes, direction le boulevard Sébastopol pour regagner mon sas (celui des coureurs entre 51 et 55'). 1ère dans le sas, le vent me file la chair de poule car je suis en débardeur mais je sais que lors de la course, je ne le regretterai pas.
Dans les goodies, nous avons reçu un spray de mélange arnica-menthol-... pour chauffer les muscles. Je l'ai apporté et suis la consigne : à 9h45 (30' avant le départ) je commence à m'en appliquer sur le mollet qui m'inquiète tant.

10h00, le départ est donné pour les élites. Puis viennent les <38', <42' (rouge) où j'applaudis en pensant à mes 2 compères de la team Guillaume <39'35"> et Hassan <40'58">, 42-45 (jaune), 45-48 (bleu), 48-51 (violet) et ... nous les 51-55. Le sas s'avance doucement vers la ligne de départ. Je guette les meneurs d'allure à qui j'ai bien l'intention de coller au derrière.

10h20 le speaker annonce 10-9-8-7-6-5-4-3-2-1 ... go !!!! C'est parti pour 51'. Ca piétinne un peu au départ car pour coller au meneur (à la meneuse) je suis en milieu de sas. 1er km en 5'02'' mais je suis obligée de ralentir pour ne pas la semer. Dilemne : je la lâche et tente de passer en 50' ou pas ? Il faut se décider maintenant. Qui ne risque rien n'a rien alors go, je l'abandonne de suite. Les passages aux différents km sont bons je franchis chaque ligne avec plus ou moins 2 à 3" d'écart (avec 5'00" comme rythme c'est facile de compter).

4e km et première difficulté ça grimpe et l'allure ralentit un peu. Qu'importe tant que je suis <51'00, mon objectif est atteint je serai donc contente. Voilà le ravito, il fait chaud, j'avale quelques gorgées et me verse le reste dans le débardeur et sur les cuisses. Durant la descente menant à porte Dorée, je continue de fournir le même effort et le dénivelé négatif va inéluctablement faire remonter l'allure et donc rattraper les quelques secondes perdues lors de la montée précédente. L'objectif des 50' est donc toujours réalisable.

Ma dernière course étant le marathon, j'ai l'impression que les km filent à une allure folle. 6e... 7e (petit gel overstim's au passage)... 8e... et la deuxième difficulté qui pointe son nez : la rue Philippe Auguste qui longe le Père Lachaise. c'est un espèce de faux plat montant : les cuisses prennent cher mais à ce stade de la course, on sert les dents, on pense à souffler correctement car les jambes ont le bon rythme et déroulent de manière automatique. 9e km, on y est, ce n'est plus que de la descente, arrivée prévue dans 5' maxi. Le chrono sera <50' alors maintenant on gratte des secondes de "bonus". A fond !!!!!!!!!! Dernier km en 4'40'' (comme quoi quand on est à fond bah... y'en a encore ;-) )

Résultat : 49'41" c'est 1'51" de moins qu'en octobre et 4'21" de moins que lors de ma première participation au 10km l'Equipe l'an dernier.

Que de chemin parcouru, de séances de fractionné à en ch.... mais le travail paie !

Encore une fois merci à toi qui me supporte si souvent lors des sorties et qui crois en moi plus que moi-même. Ce temps c'est grâce à toi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire