Menu

Toulouse 2015


Toulouse n'est pas mon 1er mais sera peut-être le dernier...
En effet, après Bâle en septembre 2014 où ma mauvaise prépa me fait craquer au 28e, puis Paris en avril 2015 où là ce sont les intestins qui ont craqué (3 fois...), Toulouse est la dernière chance que je laisse à l'épreuve reine. Pour cela, j'ai mis toutes les chances de mon côté : un coach d'enfer (au sens propre comme au figuré : notre devise est d'ailleurs "Bienvenue en enfer"), un changement radical d'alimentation qui me vaut un allègement de 5kg, de la PPG, des AGS, l'arrêt total du badminton et autres joyeusetés du genre puis une prépa millimétrée en 5 entraînements / semaine pendant 10 semaines. Maintenant yapluka !

Samedi 24/10

C'était écrit ...


Le réveil est un peu dur car arrivés hier sur Castelnaudary à 23:30, la nuit a été un peu trop courte.
Petit déjeuner, habillage puis je monte en voiture avec beau papa (qui fera le 1er relais de l'Ekiden dimanche)
Détour pour prendre mon partner de marathon (Xavier) puis on arrive sur le Capitole. Le ciel est couvert mais pas menaçant et la température est agréable. Ça va être un morning run bien sympa.
Nous rejoignons l'équipe d'irun puis c'est parti pour 30' dans la ville rose. On est très relâché, ça discute pas mal objectif, expériences précédentes, etc etc.
Je lâche le groupe quelques minutes avant la fin pour placer mes 6x20"/20" indiquées par le coach.

De retour sur le capitole Isostar s'occupe du ravito. J'en profite pour aller les interroger sur ma probable intolérance aux gels. Le vendeur m'indique que je suis loin d'être la seule et me préconise de passer sur des mini pâtes de fruits. Je lui en achète et y réfléchirai plus tard dans la journée

De retour à Castelnaudary le déjeuner se composera de poulet/pâtes sans gluten et banane (je ménage mes intestins au maximum). Puis sieste.
Je prépare mes affaires pour le lendemain et se pose donc la question des ravitaillements... désolée coach je vais faire quelque chose qu'il ne faut pas mais j'ai décidé d'innover. Normalement il ne faut pas mais j'ai trop peur de revivre la même chose qu'à Paris en avril cad m'arrêter 3 fois aux WC ... (je me dis que quoi que je fasse ça ne peut pas être pire)
Donc :
0-22.5 : pâtes de fruits / eau
25-35 : pâtes de fruits / boisson iso
37.5-40 : gel / eau

Dimanche 25/10

Dieu bénisse le changement d'heure !!  Grâce à lui le réveil est facile et j'ai assez dormi !!! (Ça ne m'arrive jamais les veilles de course d'habitude)
7h on décolle. 7h30 on récupère xav.
A Ramonville, le quai du métro est vide ou presque seuls quelques (futurs) marathoniens que nous saluons au passage
Marcel Langer. Nous sortons pour nous rendre dans la zone de départ. Moins de 3000 runners sont présents ça fait du monde mais ça reste à dimension humaine. Cyril nous laisse nous préparer tranquille (lui ne part qu'à 10h15). On dépose les sacs dans les camions puis direction le sas de départ (3h45).  Je suis zen... très zen (je ne suis pas habituée mais c'est très agréable).

Le coup de pistolet se fait entendre et il nous faudra seulement 40" pour passer la ligne de départ (à Paris c'est 1h).
On se cale au rythme du meneur qui doit tourner en 5'20" mais annonce qu'il fait un premier semi un peu plus rapide exprès. Avec Xav, on se rend compte que cette allure est trop lente. On s'échappe avec une petit groupe pour tourner à 5'10/5'15. Je n'ai pas l'allure précise car je l'ai enlevée de l'affichage de la montre. J'ai : distance/chrono/temps circuit (pour chronométrer tous les 5km).

L'ambiance est excellente la météo au top les jambes sont bien. Ça va être une belle course.

5e : 26'05
10e : 26'06
15e : 26'17
20e : 26'09 ... on est toujours aussi bien. Xavier s'est un peu détendu (un peu stressé au départ le garçon) et il me faut le freiner un peu car il a tendance à partir. Les km passent vite surtout à plusieurs.

Passage du semi : 1h50'35" donc 2' d'avance sur le 3h45. On est toujours "facile" donc on continue.
À 22km, mon ventre se fait sentir et je dois faire une pause WC.
En sortant, je constate que xav ne m'a pas attendu. Il veut faire sa course. Il a raison c'est son moment aussi ! (Je m'en serais voulu le cas échéant)

Je repars sans forcer et rattrape assez vite le dernier meneur en 3h45 puis le 3e (ils sont 4).
25e : 27'44
Au 30e (26'32), j'en suis à 2h40 de course et tout va bien. Je prends mon ravitaillement et m'arrête un peu. Il fait chaud et l'eau est distribuée en gobelets alors je joue la sécurité en prenant mon temps.
Puis je repars à allure footing. Je ne suis plus à 5'15/km mais qu'importe.
A 35 même stratégie qu'au 30e pour le ravitaillement. Ces 2 pauses vont donner le 5km le plus lent mais ce n'est pas grave : 30'23
Et c'est reparti. J'ai ce qu'il faut pour ne plus avoir besoin de m'arrêter alors les 7 derniers vont être fait avec un sourire de dingue. Je suis en train de le faire ! Le sub 4h est fait et largement ! Je tourne à environ 5'45, on est dans le centre ville, il fait beau, les spectateurs sont au rdv. Quel moment ! Je profite de chaque instant.
40e : 28'59. J'entre dans le jardin des plantes. Les "allez Lorène !" fusent (avec le prénom sur le dossard c'est facile).

Je garde ma petite allure tranquille et pour être honnête je ne force toujours pas. Les gens que je double ont vraiment craqué. Je me revois à leur place, je sais dans quel état ils sont et remercie mon coach pour cette super prepa qui me permet de finir ces km la tête haute et avec une vraie foulée.
41e, je scrute Cyril au dernier passage de relais mais quasi aucune équipe n'est prête à récupérer leurs 3 premiers relayeurs.


 41k500 : les rues du Languedoc puis d'Alsace-Lorraine qui mènent au Capitole : c'est déjà la fin. Les larmes montent mais pas de douleur c'est de la joie. De la vraie. Je l'ai fait ! (J'en pleure encore en rédigeant ces quelques lignes)

Je comprends aujourd'hui que le marathon peut être une course plaisir !





Je finis en 3h50'23" (11km/h)
1er semi : 1h50'30" (environ)
2e semi  : 2h00'00"
Un écart certain mais qui s'explique par les pauses et mon absence de désir de me battre : je voulais vraiment profiter.




Classement


SF : 37/150

Scratch : 1004/2559


Rdv l'an prochain mais je ne sais pas encore où ... (Reims, Frankfurt, Lausanne, Amsterdam,...) pour l'objectif j'ai le temps mais ce sera un sub 3h45 de toute évidence. Et pourquoi pas aller chercher un 3h40 ?...

Remerciements

A mon coach et ma team : ils ont été adorables et d'un soutien sans faille ! Merci les avions de chasse !
Tous les petits messages d'encouragements et de félicitations que j'ai reçu, ça fait vraiment plaisir !
Mon p'tit Loulou qui a du sortir sur son vélo pour m'accompagner lors de quelques sorties
Xavier qui a été un Partner sans faille (suis fière de toi copain !)
Emilie pour les heures de baby sitting et sa compréhension
Tout ceux que j'ai oublié de mentionner mais qui ont contribué de près ou de loin à cette jolie promenade

Aucun commentaire:

Publier un commentaire